Accès rapide
Croatie

Visiter la Croatie en 10 ou 15 jours

Vous voulez visiter la Croatie ? Avoir un itinéraire de 2 semaines en Croatie ? Vous voulez savoir où dormir en Croatie dans telle ou telle ville ? Comment se déplacer d’une ville à une autre et connaitre les vrais temps de route ? Dans cet article je vous dis tout ce qu’il faut connaitre pour découvrir cette magnifique destination qu’est la Croatie !

Voila le plan de cet article afin de gagner du temps (utilisez le menu à droite pour accéder à la section voulue) :

Cliquez ici pour agrandir cette GoogleMap – Visiter la Croatie en 2 semaines :

visiter la croatie carte
visiter la croatie carte

1) Petite histoire de la Croatie

Difficile de résumer l’histoire agitée de la Croatie… Mais on va essayer quand même. Depuis l’Antiquité, elle est au carrefour de différentes cultures et a été occupée et/ou convoitée par différents empires. C’est au cours de l’occupation romaine puis byzantine qu’une forme d’unité apparaît.

Le royaume croate indépendant émerge au début du Moyen-Âge, mais il est associé dès le XIIe siècle à la couronne hongroise puis à l’Autriche-Hongrie. Les influences varient selon les provinces : la Dalmatie a longtemps été sous occupation vénitienne, tandis que la Slavonie appartenait à la Hongrie.

Penchons-nous sur l’histoire récente de la Croatie : unie à ses voisins slaves, elle forme avec eux le Royaume des Croates et des Slovènes, qui devient le royaume de Yougoslavie en 1929.


L’Allemagne l’occupe durant la Seconde Guerre mondiale et forme l’État indépendant de Croatie en 1941, qui est ensuite libéré par les communistes. De 1945 à 1990, la Croatie est un État de la République de Yougoslavie. Après les élections de 1990, la Croatie déclare son indépendance, mais les Serbes ne la reconnaissent pas et la guerre éclate.

Reconnue internationalement en 1992, la Croatie est secouée par la guerre jusqu’en 1998, il y a à peine plus de 20 ans… À partir des années 2000, le pays se démocratise et s’ouvre fortement. Le tourisme s’y développe à grande vitesse.

  • La monnaie en Croatie

Bien que membre de l’Union Européenne depuis 2013, la Croatie n’est pas dans la zone euro : la monnaie locale est la kuna.

  • 1 Kuna croate = 0,13€
  • 1 euro = 7,43 kn (conversion janvier 2019)

Comme presque partout, évitez de changer votre argent en France, à votre arrivée à l’aéroport ou même aux bureaux de change : ce n’est pas très avantageux. Rendez-vous à un bankomat (distributeur de billets) et faites quelques gros retraits plutôt que de nombreux petits, afin de minimiser les frais bancaires.

Astuce avant de partir : certaines banques comme Advanzia Bank ou Hello Bank proposent des cartes de crédit permettant de payer sans frais à l’étranger. À noter aussi les services bancaires innovants Revolut et N26 qui facilitent la vie des voyageurs en leur permettant également de payer dans toutes les monnaies avec une seule carte bleue.

que-voir-croatie-parc-national-Krka
que-voir-croatie-parc-national-Krka

2) Visiter la Croatie – Itinéraire de 2 semaines ou 10 jours

Nous y voilà, que voir en Croatie ? Quel itinéraire faire pour découvrir la Croatie en 2 semaines ?

Préparer son itinéraire pour la Croatie est un enchaînement de dilemmes. Toute la côte est superbe, et même l’intérieur des terres vous réserve de belles surprises.

Voilà donc l’itinéraire de 15 jours en Croatie que je vous conseille de faire. Cela n’a pas été évident de faire des choix pour ce séjour en Croatie, tant il y a de choses à voir ! Si vous n’avez que 10 jours, ne retenez qu’une seule des deux îles que je vous conseille (Hvar et Mljet), et supprimez Sibenik.

visiter la croatie en 2 semaines
visiter la croatie en 2 semaines

Je suis resté deux semaines en Croatie. L’itinéraire que je vous propose est celui que j’ai suivi, avec quelques améliorations a posteriori en fonction de mes rencontres et de mes discussions sur place.

  • Jour 1 : Arrivée à Zagreb, visite et nuit sur place
  • Jour 2 : Visite de Zagreb, départ pour Plitvice et nuit à Plitvice
  • Jour 3 : Parc national des lacs de Plitvice, nuit à Plitvice
  • Jour 4 : Départ pour Zadar, visite et nuit sur place
  • Jour 5 : Excursion aux îles Kornati depuis Zadar, nuit à Zadar
  • Jour 6 : Départ pour Split, étape à Šibenik pour y passer la journée, nuit à Split
  • Jour 7 : Visite et nuit à Split
  • Jour 8 : Départ pour l’île de Hvar, visite et nuit à Hvar
  • Jour 9 : Visite et nuit à Hvar
  • Jour 10 : Visite et nuit à Hvar
  • Jour 11 : Départ pour l’île de Mljet, visite et nuit à Mljet
  • Jour 12 : Visite et nuit à Mljet
  • Jour 13 : Départ pour Dubrovnik, visite et nuit à Dubrovnik
  • Jour 14 : Visite de Dubrovnik puis retour à Zagreb

Dans les sections suivantes, je rentre dans les détails de ce qu’il y a à faire. Je vous dirai aussi où se loger dans telle ou telle ville (Zagreb, Plitvice, Zadar, Split, ile de Hvar, ile de Mljet, Dubrovnik), où manger et sortir…

3) Circuit Croatie – Départ depuis Zagreb

Je vous propose donc d’atterrir à Zagreb, capitale de la Croatie. Lors de mon séjour, pour ma part j’ai atterri à Split et je n’ai pas été jusqu’à la capitale…

D’après tous les voyageurs que j’ai pu croiser, j’ai raté quelque chose ! L’ambiance de la capitale est très différente de celle de la côte, et les prix y sont moins élevés : un point intéressant, car comme vous le constaterez, la Croatie n’est pas aussi “bon marché” qu’on l’imagine…

Depuis l’aéroport de Zagreb, il est facile de rallier le centre, même en transports en commun. Prenez les bus 290 puis 268 et comptez environ 1h. En voiture, vous mettrez environ 25 minutes.

rejoindre zagreb depuis aeroport
rejoindre-zagreb-depuis-aeroport
  • Où loger à Zagreb

On peut découper la capitale croate en trois parties : Gornji Grad (la ville haute), Donji Grad (la ville basse) et le reste de la ville, plus résidentiel et sans grand intérêt touristique.

Je vous conseille de dormir dans Donji Grad : c’est plus vivant et plus moderne que la ville haute… Et puis, vous n’aurez pas besoin de hisser vos bagages !

Si vous préférez les ambiances calmes, préférez la ville haute. Dans tous les cas, évitez absolument la ville neuve (Novi Zagreb), vraiment sans intérêt. Sur la carte ci-dessous, on peut voir que les hébergements se concentrent quand même là où il y a de l’action…

Quelques idées de logements sympas :

ou-dormir-se-loger-zagreb

  • Que visiter à Zagreb, que voir à Zagreb ?

Comme toutes les villes de Croatie, Zagreb est à taille humaine : on peut facilement l’arpenter à pied. Si vous êtes en voiture, garez-vous plutôt à l’extérieur de la ville, car la circulation est difficile avec tous les tramways.

Beaucoup d’attractions touristiques se concentrent dans la ville haute : l’emblématique place Saint-Mark et son église au toit reconnaissable entre mille, le marché de plein air sur la place Dolac (particulièrement fourni le samedi), la cathédrale Saint-Stéphane et l’église Sainte-Marie, le musée des cœurs brisés… (Oui, vous avez bien lu !)

Quand vous aurez besoin d’une petite pause, allez boire un café dans une des nombreuses enseignes de la rue Tkalčićeva ou de la place des fleurs (Cvjetni Trg). Et ne manquez surtout pas le beau coucher de soleil sur la promenade Strossmayer (Strossmayerovo šetalište), le petit Montmartre de Zagreb.

que-visiter-zagreb-croatie
que-visiter-zagreb-croatie

Vous verrez que Gornji Grad est un dédale de petites ruelles et d’escaliers… Tout le contraire de Donji Grad, où l’architecture viennoise prédomine. Cette partie de la ville a en effet été détruite par un tremblement de terre en 1880, époque où Zagreb appartenait à l’Empire Austro-hongrois. Les parties haute et basse communiquent par un petit funiculaire.

À Donji Grad, ne ratez pas le Théâtre National de Croatie, le parc Zrinjevac, et la place principale Jelacic d’où part la grande rue Ilica.

  • Où peut-on aller boire un verre, manger un morceau dans un lieu sympa ?

Zagreb est une bonne destination pour sortir : dans la vieille ville haute, bars et restaurants se concentrent dans la rue Tkaliciceva et autour de la place des fleurs.

Dans la ville basse, vous pourrez sortir sur Ilica, ou sur les rues Opatinova et Radiceva.

4) Visiter les lacs de Plitvice

De Zagreb, comptez environ 2h de route pour vous rendre à Plitvice.

Le parc national des lacs de Plitvice est l’une des plus grandes merveilles de la Croatie. Créé en avril 1949, il fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979.

  • Que voir à Plitvice ?

C’est un immense site naturel, constitué de 16 grands lacs turquoises, entourés de forêt. Ces lacs sont reliés les uns aux autres par 92 cascades et petites rivières.

Très protégé (aucune intervention humaine n’est autorisée) en dépit du million de visiteurs qu’il reçoit chaque année, le parc héberge une faune et une flore très riche : nombreux poissons, lynx, cerfs, ours, loups…

que-voir-a-plitvice
que-voir-a-plitvice

Évidemment, vous ne serez pas les seuls à vouloir visiter un tel site. Dès 9h, les groupes de touristes affluent et prennent le parc d’assaut. Aussi, mon premier conseil serait d’arriver le plus tôt possible, idéalement dès 7h30 !

Vous éviterez la queue à l’entrée et profiterez de quelques heures de répit avant la cohue.

que-faire-a-plitvice
que-faire-a-plitvice

Il y a plusieurs sentiers de randonnée, numérotés de A à K, pour une balade durant de 2h à 8h. J’ai suivi le sentier K de 18 kilomètres pour profiter du site au calme et à l’écart de la foule : c’est accessible si vous faites du sport régulièrement et que vous n’êtes pas pressé.

Sinon, le sentier H au départ de l’entrée 2 permet d’être au plus près des lacs en parcourant le site en descente. Vous pouvez aussi mixer les parcours, en fonction de vos envies. Les navettes pour rallier un point à un autre ou traverser les lacs sont gratuites.

visiter-lacs-plitvice
visiter-lacs-plitvice
  • Combien coûte l’entrée au Parc national des lacs de Plitvice ?

Le prix d’entrée dépend de la date à laquelle vous visitez :

  • En pleine saison (juillet, août) comptez environ 25€.
  • À la mi-saison (avril, mai, juin, septembre, octobre), on est autour de 20€.
  • En hiver, c’est beaucoup moins cher : comptez 8€ environ !

Ce à quoi il faut rajouter le prix du parking si vous venez en voiture, qui est autour d’1€ l’heure.

Bref, c’est cher. Mais en dépit de ces tarifs élevés et de l’afflux de touristes, c’est vraiment une visite incontournable. La promenade est tout simplement magique : on se balade sur des chemins aménagés au-dessus d’une eau limpide, au son des cascades et du chant des oiseaux…

  • Où se loger à Plitvice ?

Inutile de dormir dans les hôtels de Plitvice même : c’est cher et souvent sans charme. Mais on trouve des logements dans tous les villages environnants : vous remarquerez vite qu’il n’y a pas grand-chose d’autre, dans le coin…

Les chambres d’hôtes (ou sobe) sont généralement simples et bien tenues, et les habitants accueillants.

J’ai dormi à Grabovac, à moins de 10 minutes en voiture de Plitvice. Vous pouvez par exemple dormir à House Matijević Šimić, ou bien encore plus près du parc à Apartments Bramado, deux des meilleurs rapports qualité-prix du coin.

ou-dormir-plitvice
ou-dormir-plitvice

5) Visiter Zadar et les îles Kornati

Direction maintenant la côte : cap sur Zadar, située à environ 1h30 de Plitvice ! Plus petite que Split et plus tranquille que Dubrovnik, Zadar est une agréable ville de bord de mer au patrimoine riche.

Elle est un très bon point de chute pour rayonner dans la région. Les nombreuses îles de l’archipel de Zadar sont toutes plus belles les unes que les autres…

que-voir-zadar-eglise-st-donat
que-voir-zadar-eglise-st-donat

Vous aurez assez d’une demi-journée pour visiter le centre-ville, retranché derrière ses fortifications vénitiennes. Partez de la place du Peuple (Narodni trg) et baladez-vous dans les ruelles.

Vous croiserez le palais du capitaine (Kneževa palača) ainsi que de nombreuses églises. Ne manquez pas le marché de plein air qui s’étend au pied de l’église Saint-Donat. Tout près se trouvent aussi les vestiges d’un ancien forum romain.

que-visiter-zadar-forum
que-visiter-zadar-forum

Quand vous aurez fini votre tour, direction le front de mer. Ne manquez surtout pas le coucher de soleil, à regarder assis sur les orgues marines.

Ce curieux instrument de musique est le symbole du Zadar moderne : intégré dans une volée de marches qui donnent sur la mer, les orgues émettent des sons grâce aux mouvements de l’eau qui entre et sort. Impressionnant !

que-faire-zadar-orgues-marines
que-faire-zadar-orgues-marines
  • Où se loger à Zadar ?

Je vous conseille de rester dans ou à proximité du centre car la banlieue de Zadar n’a aucun intérêt. Voilà deux exemples de logements bien situés et avec un très bon rapport qualité/prix :

ou-se-loger-zadar
ou-se-loger-zadar
  • Où peut-on aller boire un verre, manger un morceau dans un lieu sympa ?

Ce ne sont pas les bars ni les restaurants qui manquent à Zagreb. Si vous aimez les pizzas, vous allez être servis : il y a de très nombreux restaurants italiens qui proposent de bons plats rassasiants à des prix raisonnables.

Côté bar, je vous recommande le Lounge & Bar Ledana, un Night Club situé au beau milieu d’un parc.

  • Comment faire une excursion dans les îles Kornati ?

Je n’ai malheureusement pas prévu assez de temps à Zadar pour aller visiter les îles Kornati, mais d’après beaucoup de voyageurs rencontrés à Zadar ou ailleurs, c’est vraiment un “must see”.

excursion-iles-kornati
excursion-iles-kornati
Sachant que l’entrée du parc est de 30€ par adulte, comptez environ 50€/personne pour une excursion à la journée en bateau. Et encore, à ce tarif-là, le niveau de service est assez moyen.
Méfiez-vous des compagnies qui vous abordent sur les plages de Zadar ou en centre-ville et choisissez plutôt un prestataire avec de bons avis, comme The Day Sail. Plus cher, mais de bien meilleure qualité.

6) Visiter Šibenik et Split

Après votre séjour à Zadar, descendez la côte en direction de Split, à environ 2h de route. À mi-chemin, faites une étape à Šibenik si vous avez le temps. C’est la première ville fondée par le peuple croate, et sa cathédrale est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

visiter-sibenik

Ne vous laissez par décourager par la banlieue composée principalement de barres d’immeubles : le centre-ville est magnifique !

Vous pourrez flâner dans ses petites ruelles et admirer la blancheur de la cathédrale Saint-Jacques, ainsi que la forteresse Saint-Michel (Sv Mihovil) qui date du XIe siècle. Allez aussi jeter un œil aux forteresses Saint-Nicolas et Saint-Jean…

que-faire-sibenik

Une fois la visite de Šibenik terminée, dirigez vous vers Split, à environ 1h de route.

C’est une ville très surprenante, puisqu’elle s’est construite à l’intérieur puis autour du palais de l’Empereur Romain Dioclétien (construit vers l’an 300). Certaines rues que vous arpenterez auront donc plus de 1700 ans ! Pas étonnant que les dalles soient aussi lisses et brillantes…

que-faire-split-riva
que-faire-split-riva

Split est une ville touristique, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO pour ce fameux palais, mais aussi pour la cathédrale Saint-Domnius.

Côté visites, pensez également au musée archéologique, à la Riva (le front de mer), au marché aux poissons et à celui des fruits et légumes, ainsi qu’au parc situé sur la colline de Marjan, où vous trouverez de sympathiques plages pour vous baigner.

que-voir-split-coline-marjan
que-voir-split-coline-marjan
  • Où se loger à Split ?

Les hébergements au cœur du palais peuvent être un peu chers, et la ville est bruyante y compris le soir. Je vous conseille plutôt de dormir à Veli Varos, le plus ancien quartier de la ville construit en dehors du palais, juste à l’ouest du centre.

Vous serez situés entre la vieille ville et le parc, tout près de la Riva : l’emplacement idéal ! Voici 3 exemples de logements sympas :

ou-se-loger-split
ou-se-loger-split
  • Où peut-on aller boire un verre, manger un morceau dans un lieu sympa ?

Il y a de très nombreux bars et restaurants à l’intérieur et en dehors du palais. Ne rêvez pas : les prix sont assez élevés (comparables à ceux qu’on trouve en France), pour une cuisine pas toujours inoubliable.

Voici toutefois quelques bonnes adresses pour manger dans le centre : le Wine & Cheese bar Paradox avec sa terrasse sur le toit, le Kaša Grill & Bar, le Zinfandel, ou encore l’Articok.

que-visiter-split-riva
que-visiter-split-riva

Les fêtards commenceront leur soirée en buvant un verre sur la Riva, et profiteront du coucher de soleil. Quel que soit le bar dans lequel vous vous rendez, sachez que les soirées commencent plus tard en Croatie : n’y allez pas trop tôt ! Dans le centre, j’ai bien aimé le Gaga Caffe Bar, dans une petite cour. Et pour les shots, c’est au ShotGun !

quelle-ile-visiter-croatie
quelle-iles-visiter-croatie

7) Visiter l’île de Hvar

Vous avez bien fait la fête à Split ? Si vous n’en avez pas eu assez, j’ai une destination parfaite pour vous : l’île de Hvar.

  • Comment se rendre à Hvar ?

Sans voiture, un catamaran vous emmènera sur l’île en 1h pour environ 15€ / personne.

Avec une voiture, comptez 60€ pour le véhicule et deux adultes, et 2h de trajet en ferry. Plus d’infos sur Croatie Ferries par exemple.

  • Que faire, que voir à Hvar ?
que-visiter-faire-hvar
que-visiter-faire-hvar

Difficile de vous en dire plus sur Hvar, car une fois n’est pas coutume, j’ai misé sur sur une île plus tranquille, Mljet, que je vous présente juste après. Mais on m’a dit beaucoup de bien de Hvar, qui est une destination de fêtards (on la surnomme le “Saint-Tropez croate”) mais pas seulement.

Son patrimoine riche et ses paysages superbes en font aussi un bel endroit pour voyager en famille. Aussi, à part faire la fête au Hvar Pub Crawl, vous pourrez vous balader dans les ruelles de la jolie ville de Hvar, admirer la vue depuis la forteresse espagnole, vous baigner, aller voir les champs de lavande…

  • Où dormir à Hvar ?

Faisons simple : pour les fêtards, c’est à Hvar même, et pour ceux qui cherchent un peu plus de calme et d’authenticité, préférez Stari Grad. Personnellement je préfère Hvar !

quelle-ile-visiter-croatie
quelle-iles-visiter-croatie

8) Visiter l’île de Mljet

Vous êtes épuisés d’avoir fait la fête à Split et Hvar ? J’ai une bonne nouvelle pour vous : on part à Mljet (prononcez “miette”), une île beaucoup plus calme et dépaysante, pour les amateurs de belle nature !

que-faire-mljet
que-faire-mljet
  • Comment se rendre à Mljet ?

Si vous n’avez pas de voiture, prenez le catamaran qui vous amènera de Hvar à Pomena, sur l’île de Mljet, en 2h environ. En plus, vous serez directement du bon côté de l’île !

Avec un véhicule, la route est plus longue. Il peut être plus intéressant d’aller d’abord visiter Dubrovnik, puis d’aller sur Mljet depuis cette ville. Dans ce cas, comptez 4h30 pour faire Hvar – Dubrovnik en ferry + voiture, et 1h30 pour aller de Dubrovnik au port de Sobra, sur Mljet.

  • Que faire, que voir à Mljet ?

J’ai eu un coup de cœur pour ce havre de paix. L’île a une forme atypique, très allongée (35 kilomètres de long, pour seulement 3 de large), mais vous n’aurez pas forcément besoin d’en parcourir la totalité. En effet, l’ouest de l’île où se situe le parc national est la partie la plus intéressante.

que-faire-mljet
que-faire-mljet

Au centre du parc, on trouve deux lacs, Malo Jezero (le petit) et Veliko Jezero (le grand), où l’eau est chaude et translucide. Ils sont entourés d’une végétation méditerranéenne odorante.

Des sentiers aménagés permettent de faire le tour complet des lacs, à pied ou à vélo. L’entrée du parc est payante et pas donnée (125 kn de début juin à fin septembre, soit environ 18€) mais valable tout le séjour. Hors saison, vous vous en tirerez pour 10€.

se-baigner-lacs-mljet
se-baigner-lacs-mljet

Outre des balades et baignades au bord des lacs, vous pourrez visiter le Monastère Sainte-Marie (Samostan Sv. Marije) et son église romane : il est en effet situé sur une petite île au milieu du grand lac ! Vous vous y rendrez grâce à un petit bateau au départ de Mali Most et Pristaniste : c’est compris dans votre billet d’entrée.

que-visiter-mljet
que-visiter-mljet

Vous pourrez aussi grimper sur le sommet le plus haut de l’île : Montokuc (!). Ne vous inquiétez pas, la balade est accessible à tous, et surtout le point de vue vaut bien ces efforts !

que-voir-mljet-montokuc
que-voir-mljet-montokuc

Ailleurs sur l’île, visitez la grotte d’Ulysse près de Babino Polje, ou les belles plages de sable de Saplunara (partie la plus à l’est).

  • Où se loger à Mljet ?

Le mieux est de dormir directement dans le parc national. Je vous conseille Pomena, le port tout à l’ouest de l’île, ou bien Polace, d’où vous pourrez accéder aux lacs à pied, moyennant une petite marche.

ou-loger-pomena-ou-polace-croatie
ou-loger-pomena-ou-polace-croatie
  • Où manger à Mljet ?

On ne va pas se mentir : c’est pas la folie niveau restaurants et bars à Mljet. D’ailleurs, ce n’est pas pour ça qu’on y va… Mais pour se détendre, profiter de la nature et du calme.

Reste qu’il faut bien manger. À Pomena, je vous conseille la Konoba Herc. À Polace, j’ai bien aimé le Stella Maris.

quelle-ile-visiter-croatie
quelle-iles-visiter-croatie

9) Visiter Dubrovnik

Vous êtes requinqués, prêts à continuer l’aventure ? Suite et fin de notre roadtrip à Dubrovnik, la perle de l’Adriatique. Voilà mon article sur Dubrovnik “Que voir à Dubrovnik“.

dubrovnik-croatie
dubrovnik-croatie
  • Comment se rendre à Dubrovnik ?

Si vous êtes en voiture depuis Mljet, vous partirez du port de Sobra et naviguerez jusqu’au port de Prapratno (30 minutes) : regardez sur le site de Jadrolinija pour plus d’infos ! Ensuite, il vous restera 1h de route jusque Dubrovnik.

Si vous n’avez pas de voiture, un catamaran vous emmènera directement de Polace ou Sobra à Dubrovnik.

  • Que faire, que voir à Dubrovnik ?

J’ai écrit un article détaillé “Visiter Dubrovnik”, aussi je vous y renvoie pour savoir que faire à Dubrovnik !

visiter-croatie-dubrovnik
visiter-croatie-dubrovnik

Et bien voilà, je crois que vous avez toutes les clés en main pour visiter la Croatie 2 semaines et savoir où dormir en Croatie comme il se doit.

N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page pour me donner vos impressions, partager une bonne adresse, un hôtel, un bar… Le partage a du bon ;)

  • Et vous qu’elle a été votre itinéraire en Croatie ?
  • Où avez-vous logé en Croatie ?
  • Avez-vous une adresse sympa à partager? Un plan de route pour la Croatie à partager?
  • N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page!

A bientôt!

Maxence

Autres articles à ne surtout pas manquer!

 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

Visiter la Croatie en 10 ou 15 jours
4.4 (87.69%) 13 vote[s]

13 commentaires

  • BONJOUR, nous envisageons 10 jours en Croatie fin avril, début mai.
    Nous hésitons entre le nord et le sud car nous ne voulons pas faire de longs trajets chaque jour.
    On pensait faire Dubrovnik- Zadar ou Pula -Zadar.
    Que nous conseillez vous? Et que visiter pour ne rien rater….?
    Merci d’avance

  • Voilà mon retour d’expérience.
    Arrivé à l’aéroport de Split depuis l’aéroport de Lyon, nous avons passé 2 nuits. La ville est très sympa.
    Puis nous sommes allé à Trogir en bus, on y est resté 3 nuits, prévoyez une excursion à la journée sur un bateau pour faire de la plongée.
    Puis 2 jours à Sibenik excursion à la journée aussi.
    Itinéraire Split Trogir Sibenik GoogleMap

  • Bonjour,
    Nous Partons en Croatie dans 1 semaine, pres de Prodstana.
    J’aimerais savoir si vous avez des bons plan par la bas, restos, sortie etc.. Sachant qu’on a 2 enfants.
    Merci

  • Bonjour
    10 jours en Croatie avec location a notre arrivée d’une voiture j’hésite à partir de Dubrovnik ou de Rijeka
    ou bien encore de Split venant de l’aéroport de Marseille 3 vols proposés

  • Bonjour, j aimerais savoir si c est facile de se déplacer sans voiture avec votre circuit de 2 semaines

  • On a bien aimé Makarska, une station balnéaire sur la riviera du même nom, entre Split et Dubrovnik. Bien qu’elle soit assez fréquentée, on a beaucoup aimé cet endroit où les montagnes toisent l’Adriatique, l’air de dire aux baigneurs qu’ils feraient mieux d’aller randonner vers les sommets.

  • 19 Septembre
    On a passé 3 jours pleins sur l’île de Mljet, entièrement recouverte de pins et qui abrite deux lacs d’eau salée. Baignades et promenades, gros gros programme. Et un coup de cœur pour cette île magnifique où les prix sont élevés (comme partout) mais où la tranquillité est garantie et où la vue met tout le monde d’accord.

  • Merci pour votre article qui nous a bien aidé.
    Nous avons fait le parc national de Krka, c’était beau (21 Septembre)… Enfin, quand on pouvait se frayer un chemin entre les 4 ou 5000 autres visiteurs qui se pressaient sur un circuit de 2,5km ! La foule et le comportement déplorable de nombreux touristes nous a clairement gâché le plaisir. A croire qu’on ne va dans des endroits que pour y prendre des selfies, pas pour les voir.

    En basse saison, ça doit valoir le coup : moins cher, moins de monde. Mais sinon, en dépit de la magie du lieu, passez votre chemin et préférez Plitvice, une prochaine carte postale…

Laisser un commentaire

AirbnbBookingSkyscanner